Partagez | 
 

 "Un ami, c'est un autre moi" FT Malcom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: "Un ami, c'est un autre moi" FT Malcom   Ven 25 Juil - 22:45

"Un ami, c'est un autre moi"
Malcom & Elsa

Je marchais doucement dans les rues enneigées de Storybrooke, mes cheveux nattés volants sous la pression de la brise glaciale. Le ciel était tellement chargé qu'on se serait cru au beau milieu de la nuit. L'avenue était comme d'habitude déserte,, et la mer, seulement à quelques mètres de moi, se transformait peu à peu en glace sur le sable désormais blanc. Après quelques minutes de marche intense, j'arrivais enfin devant la porte en bois du bâtiment. Il lui aurait fallu un bon coup de peinture sur la façade du bâtiment défraîchie.
Je pris une inspiration, mis mes gants en satin bleus, seuls souvenirs de mes parents disparus, pour ne pas tout congeler et appuya sur le bouton. La sonnette retentit dans un son de cloche banal. De mon point de vue, la maison paraissait être immense, tel un château.
J'attendis patiemment quelques secondes, avant d'entendre des talons claqués a intervalle régulier derrière la porte. La serrure cliqueta, et Belle ouvrit la lourde porte, tout sourire aux lèvres. D'après ce que j'avais pu voir, il en fallait beaucoup pour que la jeune femme ne soit pas d'une humeur rayonnante. Elle tenait dans sa main un gros manuel que je n'aurais pas même eu l'idée de feuilleter. Elle me regarda longuement, avant de me demander d'une voix douce:

- Bonjour demoiselle. C'est pour?

Je me raclais la gorge, avant de prendre une voix posée :

-Bonjour. Vous devez sûrement être Belle, n'est-ce pas? J'ai beaucoup entendue parler de vous. En bien, je vous rassure. Ajoutais-je avec un sourire. Je viens rendre visite à Monsieur Gold.

Elle pinça les lèvres. Elle secoua la tête, et me dit, d'un air peiné:

- Je suis désolée, il n'est pas là, il est en déplacement..

Je la coupais, maudissant après coup mon impolitesse.

- Oh, non, je viens voir son neveu, Malcom.

Elle se décala et le fit signe d'entrée. Le hall était vaste et sublimement décoré. Je ne sais pas qui était la personne qui avait eu l'idée pour la décoration, mais je l'engagerais bien pour mon petit studio dans les fonds de la ville. Belle appela Malcom, mais il ne sembla pas entendre, et répéta tout de même l'opération. Finalement, elle laissa tomber:

- Excusez-moi quelques instants. Je vais le chercher. Il doit être encore très occupé.

Elle me tourna le dos et s'éclipsa par une porte en bois. J'en profitais pour regarder plus intensément la pièce. Une seconde porte, entrouverte, attira mon attention. J'entrevoyais une immense bibliothèque, chargé de lourds livres. Ma curiosité touchée au vif, je poussais lentement la porte. Juste pour y jeter un coup d'œil. Prise d'une pulsion (encore cette satanée curiosité), je me laissais entrainer dans la salle qui servait visiblement de bibliothèque, et parcourus les ouvrages d'un doigt délicat.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: "Un ami, c'est un autre moi" FT Malcom   Dim 27 Juil - 20:49

Un ami, c'est un autre moi
Affalé en étoile sur mon lit double, j'observai d'un regard vide le plafond, remuant parfois mes chevilles au rythme de la musique rock qui jouait à travers mon casque. J'avais trouvé lorsque j'ai appris à m'adapter à ce monde, cette époque, qu'écouter de la musique - personnellement ce genre là pour moi - m'aider réellement à m'échapper le temps de quelques minutes au moins. Et c'était vraiment ce dont jamais besoin... M'échapper.

Et une bonne fois pour toute.
Et c'est repartie !

J'avais de nouveau le mal du pays.

Le pays imaginaire me manquait réellement, mes garçons perdus également, ainsi que ces avantages. Ici, j'avais cette impression d'être dans une énorme prison " dorée " dont personne ne se rend compte. Et le fait de n'avoir aucun contrôle sur cette " prison " m'énervait au plus au point.

D'habitude, c'était moi qui menait le jeu.  

Je pivotai mon visage de sorte à faire face à la fenêtre. Je clignai des cils à deux reprises, contemplant les premières flocons s'écroulaient sur le goudron, menaçant alors d'une manière indirect que la soirée n'allait pas être une partie de plaisir.

" ... When it gets loud, I turn it up, shake it like a bad girl up in harlem. "



"jdijfeifjefjdijzd ??!" Je haussai un sourcil en voyant Belle apparaître face à l'encadrement de la porte. "nidjezidjezidjezdiz !!!" Était-elle énervée ou quelque chose ? Je décidai donc de faire glisser le côté droit de mon casque sur le côté. "Veux-tu s'il te plait baisser le son de ton casque ?" Je roulai des yeux, soupirant intérieurement de frustration. "T'imagine si ils nous aient arrivés quelque chose à Rumple et moi, tu..... "



Et je n'ai plus pris la peine de l'écouter à partir de là. Qu'est-ce que cela pouvait-il me faire ? Rien ? Exactement. Ils ne ce sont pas gênés tous les deux pour m'envoyer en enfer. Alors pourquoi devrais-je me soucier d'eux si jamais " quelque chose " leur arriver ?



"Une jeune fille est venue te voir donc tu ferais mieux de vite descendre.." Elle me pointa du doigt. "J'espère que tu sais que c'est mal de faire attendre une femme, hein ?"



Je ne pu m'empêcher de rouler des yeux. Belle et ses conseils à trois francs. J'éteignis mon baladeur, retirer mon casque avant de me lever de mon lit et de descendre à l'étage. Personne. Étant donner que Belle ne m'avait pas donné le nom de la jeune fille en question, je décidai donc de l'interpellais...



"Jeune fille qui est venu me voir es-tu là ?"


∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: "Un ami, c'est un autre moi" FT Malcom   Mer 30 Juil - 20:02

"Un ami, c'est un autre moi"
Malcom & Elsa


J'étais  dans la bibliothèque, plongée dans un gros bouquin sur l'origine de la magie d'un personnage que je ne connaissais pas, où peut être pas encore. Cela se pouvait fort bien avec tous les habitants des mondes enchantés. Je le trouvais tellement passionnant, que ne j'entendis pas les pas de Malcom dans l'entrée.

"Jeune fille qui est venu me voir es-tu là ?"

Sa voix me surprit, et je relevais la tête, avant de le replacer sur l'étagère occupée par de lourds livres poussiéreux. Je me dirigeais d'un pas rapide vers la porte, avant de pénétrer de nouveau dans la pièce lumineuse. La clarté de la pièce m'éblouit quelques secondes, et je restais immobile durant tout ce temps. Malcom le tournait le dos. J'imaginais bien sa tête, avec son expression sceptique, un sourcil relevé, dans l'attente d'une réponse. Je souris, avant de m'exclamer joyeusement :

Je pense qu'il s'agit de moi. Je n'ai pas vu d'autres demoiselles dans les parages, sauf peut être ta belle-fille. D'ailleurs, en parlant d'elle, a-t-elle ses souvenirs ? Ou, est-ce une autre petite chèvre à qui l'on peut facilement faire tourner la tête?

La majorité des habitants ne se souvenaient plus de rien, et cela était une aubaine pour nous deux. Nous pouvions nous balader, manigancer des plans, lancer des petits coups de magie sans que personne ne se doute de qui nous étions réellement. Seulement, ma malédiction avait une fêlure: certains, je ne sais comment, je ne sais pourquoi, avaient échappé à l'amnésie. Et il fallait que je découvre comment cela était possible, pour tenter de réparer la malédiction. Je e voulais pas avoir à cacher mon identité plus longtemps. Et si je la revelais mainteant, j'aurais les "héros" de la ville à mes trousses. Et, j'en avais assez de fuir.
Je saluais Malcom en l'enlaçant amicalement. Depuis que j'avais rencontré Pan, son vrai nom, lors du sort de résurrection, je l'avais apprécié. Il avait un réel esprit vif, et des idées de plans impressionnants. C'était mon plus fidèle allié et ami dans ce nouveau monde hostile.
Je tendis l'oreille pour savoir le fil de Malcom était présent. Il devait surement s'occuper de sa petite boutique d'objets fantastiques. Dommage pour moi, je ne pourrais pas voir s'il était toujours aussi fort dans cette nouvelle malédiction. Il fallait que je pose la question à Malcom, plus tard.

Comment se passe ta vie, de retour à Storybrook? Tu arrives facilement à de nouveau de fondre dans la masse?

Malcom avait déjà passé quelque temps dans la ville. J'avais pu tout voir dans le livre de contes d'Henry, qu'il avait tenu à mettre à jour au fils des aventures des habitants. Et puis, Pan et moi avions souvent de grandes conversations. Entre amis, nous nous comprenions.
.
Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: "Un ami, c'est un autre moi" FT Malcom   Mer 6 Aoû - 1:06

Un ami, c'est un autre moi
"Je pense qu'il s'agit de moi. Je n'ai pas vu d'autres demoiselles dans les parages, sauf peut être ta belle-fille. D'ailleurs, en parlant d'elle, a-t-elle ses souvenirs ? Ou, est-ce une autre petite chèvre à qui l'on peut facilement faire tourner la tête?"


Je me figeai face à ce timbre de voix et ne pu m'empêcher d'esquisser un large sourire. Elsa. Cela faisait si longtemps. Enfin, pas temps que ça, puisque tu venais de me ramener à la vie il y a pas si longtemps que cela. Enfin une personne auquel je ne devais pas prétendre être Malcom, mais moi. Pan. Peter Pan.


"Oh, crois-moi, ma chère, que tu pourrais même utiliser ta magie ici, sous ces yeux, que cette idiote ne s'en rendrait même pas compte." Rétorquai-je sur le ton de la moquerie dans un petit rire.


Je t'accueillis les bras grands ouvert lors de nos embrassades, tapotant amicalement ton dos avant de laisser une assez marge d'espace entre nos deux corps. Je prenais le temps de t'observer quelques laps de secondes : tu m'avais l'air t'être aussi bien adaptée que moi. Ce qui était un soulage, un seul et moindre faux pas et c'était fichu.


"Rassure-toi, elle ne se souvient absolument de rire." Je souris machiavéliquement, fronçant légèrement le bout de mon nez. "Tu peux en faire ce que bon te semble..." Je te désignai d'un mouvement de la main l'étage du dessus, poursuivant. "Libre à toi de faire courir ton imagination." Terminai-je en plantant mes pupilles sombres dans tes profonds yeux bleues.

"Comment se passe ta vie, de retour à Storybrook? Tu arrives facilement à de nouveau de fondre dans la masse?"


Comment lui expliquer que j'avais le mal du pays ?

Mh, me connaissant elle devait très certainement le savoir.


"Oh, je m'adapte, progressivement." Je hausse mes épaules. "Enfin, du moins, je l'espère. Je fréquente cette bande qui ce sont eux-même surnommé un "gang" alors qu'ils ne font rien d'autre que raquetter les enfants inférieur à leur âge et les cogner lorsque l'ennuie leur prend. J'ai revu cette rouquine infecte qui m'a collée toute mon existence à Neverland..." Je ris amèrement. "Moi qui pensais qu'elle s'était faite dévorer par des sirènes ou encore des requins et bien non ! La voilà, encore, dans le même monde que moi, telle une morsure de serpent dont-on ne peut facilement extraire le poison." J'émis un petit soupire d'exaspération en secouant mon visage. "Oh, et j'ai croisé la route de Jack Frost!" M'exclamai-je dans un éclat de rire. "Si cet être insignifiant ne s'était pas présenté à moi, je ne pense pas que je l'aurais reconnu de moi-même qu'il soit blond ou brun." Je haussai mes épaules. "Ah, il faut vraiment que je trouve le moyen de retrouver Felix serais-tu où il peut bien être par hasard ?"


J'arquai un sourcil, étudiant l'expression de ton visage, me demandant si tu as suivi ou pas mon monologue sur ma monotone vie à Storybrooke.


"Et toi, Elsa ? Comment se passe ta vie à Storybrooke ? Arrives-tu à te fondre dans la masse ?"


∆ RadioEuphoria for Prism


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: "Un ami, c'est un autre moi" FT Malcom   Dim 10 Aoû - 21:22

"Un ami, c'est un autre moi"
Malcom & Elsa


"Oh, crois-moi, ma chère, que tu pourrais même utiliser ta magie ici, sous ces yeux, que cette idiote ne s'en rendrait même pas compte."

Huum. Voilà qui était intéressant. Je pourrais donc m'approcher d'elle sans craindre qu'elle me reconnaisse.. Je pourrais sûrement apprendre à la connaître, où du moins faire semblant de vouloir la connaître pour me rapprocher de mon objectif principal: me venger de Gold. Cette petite sotte pourrait bien m'être utile..

" Magnifique, voilà une bonne nouvelle. Une très bonne nouvelle même" dis-je en souriant.

Mon but, n'était plus si loin, en fin de compte.

Il n'avait pas changé depuis que je l'avais vu. Toujours fidèle à lui-même, seuls les vêtements changeaient, conforme aux normes de notre nouveau monde. Nous ne pouvions-nous permettre aucun écart.

"Oh, je m'adapte, progressivement. Enfin, du moins, je l'espère. Je fréquente cette bande qui ce sont eux-mêmes surnommé un "gang" alors qu'ils ne font rien d'autre que raquetter les enfants inférieur à leur âge et les cogner lorsque l'ennuie leur prend. J'ai revu cette rouquine infecte qui m'a collée toute mon existence à Neverland...Moi qui pensais qu'elle s'était faite dévorer par des sirènes ou encore des requins et bien non ! La voilà, encore, dans le même monde que moi, telle une morsure de serpent dont-on ne peut facilement extraire le poison."

Une rouquine à Neverland? Cela me rappela une rencontre que j'avais fait.

"Oh. Je crois savoir de qui tu parles. Ne se fait-elle pas appeler Alexandra, ici? Je l'ai rencontré au café local. J'ai pu ainsi apprendre qu'elle avait failli de blesser" Dis-je en le charriant.

Je savais très bien qu'il ne pouvait être blessé par une simple flèche, ses sens étant largement au-dessus de la moyenne.

" Que c'est-il passé avec elle à Neverland? Il me semble qu'elle n'a plus ses souvenirs mais émet des doutes faces à ton identité. Et tu sais très bien comme moi ce qui pourrait ce passé si un habitant d'ici découvrait qui nous sommes vraiment..."
Finis-je gravement.

Nous étions vraiment sur un fils. Il suffisait d'une légère secousse, et nous étions perdus. Je sentis son exaspération lorsqu'il annonça:

"Oh, et j'ai croisé la route de Jack Frost! Si cet être insignifiant ne s'était pas présenté à moi, je ne pense pas que je l'aurais reconnu de moi-même qu'il soit blond ou brun."

Jack qui se présentait à Peter? C'était peu commun. Jack m'avait déjà parlé de l'époque où il était allé à Nerveland, mais n'en gardait pas vraiment de bons souvenirs, d'où mon étonnement.

" Jack? Étonnant, venant de lui. Que te voulait-il?
"Demandais-je, intriguée.

"Ah, il faut vraiment que je trouve le moyen de retrouver Felix serais-tu où il peut bien être par hasard ?"

Je réfléchis rapidement.

" Je sais qu'il est en vie, dans la ville. Mais je ne sais pas s'il a ses souvenirs, ni quelle identité il a pu prendre. Je vais me renseigner, il pourrait bien être utile."
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "Un ami, c'est un autre moi" FT Malcom   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Un ami, c'est un autre moi" FT Malcom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Club de Karaté et autre du meme genre
» Tout peut basculer, d'une minute à l'autre. [Luffy!]
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Do you believe in magic ? :: Flood, Games and cie :: Partie RP
-