Partagez | 
 

 [LIBRE] Je ne suis pas une si horrible personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: [LIBRE] Je ne suis pas une si horrible personne    Mer 10 Sep - 0:43





















 ❝ Je ne suis pas une si horrible personne❞
Ft Libre ~




Comment vivre en connaissant la vérité alors que tout le monde l'ignore ? Je commençais à comprendre ce que vivait Henry quand il voulait convaincre tout le monde que nous n'étions que des personnages de conte de fée et personne n'y croyait... Je l'avais vu, l'homme que j'ai toujours aimé secrètement, l'homme pour qui j'aurais pu tout quitter, laisser ma couronne au placard pour vivre une vie simple mais heureuse... Lancelot était vivant, il était ici à Storybrooke mais où ? Je ne l'avais pas encore revu dans cette ville or il s'était fait emporter avec moi. Il fallait donc que je le trouve, que je le croise avant que ça revienne aux oreilles d'Arthur... Après tout ce temps je ne savais pas comment une rencontre entre ces deux pourrait se passer, est-ce que ça finirait en meurtre ? Impossible à dire...

Je marchais donc dans les rues de la ville à essayer de trouver Lancelot, il valait mieux éviter de déclencher la troisième guerre mondiale. Je ne savais absolument pas où il pouvait vivre, où il pourrait travailler, où il pourrait se trouver... J'avais tellement de question à lui poser, tellement de chose à lui dire. Pendant que je regardais autours de moi pour espérer le voir je rêvassais, je repensais au passé. Je me revoyais en train de regarder, que dis-je, de reluquer Lancelot dans la salle d'entraînement, sans parler des nombreuses fois où il a été mon champion lors des joutes et cela sans même qu'Arthur ne se doute des sentiments que j'éprouvais... Ce n'était pas difficile, il était le meilleur chevalier il était donc normal que le meilleur défende les couleurs de la reine. Je repensais aussi à toutes les fois où il était mon escorte, le nombre incalculable de fois où il me prenait la main pour m'aider à descendre du carrosse et chaque fois mon cœur qui s’emballait. Les rares fois où nos regards se sont croisés, des regards remplis d'émotion et de tristesse, en tout cas pour ma part...

je décidais finalement de m'asseoir sur un banc pour pouvoir être tranquillement dans mes pensées et dans mes souvenirs autant heureux que douloureux. La situation n'était pas facile, je me disais que finalement je ne me portais pas plus mal dans mon couvent, je ne voyais plus ni mon mari ni mon amant et du coup je n'avais pas à me poser de question. On pourrait me penser opportuniste à vouloir garder mon mari, ce qui implique donc de garder ma couronne mais dans l'idéal je ne veux en perdre aucun des deux. Non pas par opportunisme, non pas par possessivité mais simplement parce que d'un côté j'ai mon meilleur ami qui est mon mari et de l'autre j'ai une personne au grand cœur que j'aime énormément et bien que je ne sache pas réellement s'il m'aime comme je l'aime, je sais qu'il peut devenir un très bon ami. Mais pour tout dire, je me fichais pas mal de ce qu'on pourrait penser de moi... Si je reste avec Arthur ce n'est pas pour le trône, ce n'est pas pour mon confort personnel mais bien pour lui, je sais qu'il m'aime plus que tout, il m'aime comme j'aime Lancelot et rien que pour ça je n'ai pas le droit d'être égoïste et de le laisser tomber. Après tout, le laisser tomber pour quoi ? Pour risquer de me retrouver seule et de tout perdre ? Je ne sais pas si Lancelot éprouve la même chose que moi, ça pourrait être possible après tout, puisque je ne partage pas les sentiments d'Arthur pourquoi Lancelot partagerait les miens ? Dans mon malheur j'ai beaucoup de chance, j'ai de la chance d'avoir un homme qui m'aime et qui ferait tout pour moi, un homme que moi même j'affectionne énormément même si c'est différent, alors autant continuer une histoire qui ne me rend pas malheureuse plutôt que risquer de tout perdre, de rendre un homme bien malheureux et de moi-même me perdre dans une déprime sans fin.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Petit Troll court sur pattes

avatar
I am
∂ Arrivé(e) a Storybrooke le : 29/07/2014
∂ Des pommes, j'en ai envoyé : 31
∂ Je ressemble à : Robert Carlyle
∂ My fairy tale : La Belle et la Bête
∂ Mon personnage de conte de fée c'est : All magic comes with a price
∂ True love :
∂ Localisation : Sur une chaise


My Fairy Tale
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Inventaire Magique :
Je suis : Présent(e)

MessageSujet: Re: [LIBRE] Je ne suis pas une si horrible personne    Lun 15 Sep - 0:56

De plus en plus, le petit homme ressentait le besoin de marcher, seul. C'était une façon à lui de se perdre dans les souvenirs, de s'enfermer dans une sorte de petite bulle, de pleurer parfois, sans se reposer uniquement sur les épaules de Belle. Parce que la jeune femme était extraordinaire avec lui cependant, elle ne méritait pas ça, ne méritait pas d'être une sauveur auquel s'accroche un pauvre homme qui se noie. Non, sa femme méritait le bonheur, d'avoir un homme fort auprès d'elle, un homme souriant, pas constamment une loque. Alors, Gold allait marcher dans le froid, sous les chutes de neige, sous un ciel de nuages gris. Il marchait avec sa canne, l'échine courbée, repensant à toutes ses années passé. Sa vie en tant que fileur de laine, sa vie en tant que Dark One, sa vie en tant qu'esclave de Zelena et, maintenant sa vie actuelle, il songeait à tout cela, tandis qu'il mettait un pied devait l'autre, inlassablement.

Ses pas le menaient le plus souvent au cimetière, parfois dans la forêt, ou encore dans le parc. Aujourd'hui semblait-il, c'était le parc, l'endroit donnait une impression de calme, peut être, à vrai dire le petit homme ne s'en souciait guère. Il sentit alors que sa cheville commençait à lui faire mal, la douleur remontant lentement dans sa chambre, bientôt il aurait des crampes, il devrait alors s'asseoir. Le froid n'aidait pas pour ses douleurs, il savait que cela inquiétait énormément Belle qui, aurait certainement préféré qu'il reste à la maison. Seulement, Gold tenait à ses balades seules, tout comme il tenait à s'enfermer dans la cave pour filer de la laine, des kilomètres de laine. À bien y réfléchir, le petit homme avait dû filer assez de laine pour tricoter tout un tas de pulls, presque assez pour en distribuer à pas mal de gens autour de lui, peut-être finirait-il par le faire. L'hiver ne semblait pas vouloir prendre fin, encore une fois une partie de son esprit fit intriguer, une autre se délecta de ce froid ainsi que de cette neige, cela reflétait parfaitement son humeur.

Quoi qu'il en soit, le prêteur sur gages continua à marcher un peu, sentant qu'il pourrait le faire quelques minutes encore. Ses pas ne faisaient aucun bruit dans la neige épaisse, ne laissant que des traces derrière lui, mélanger à celles d'autres personnes, plus petites visiblement. Des traces de pas d'enfants vraisemblablement et, en effet, plus loin le magicien vit une bande gamins occuper à faire un bonhomme de neige. Ce n'était pas très élaboré et, le gros tas de neige informe risquaient de tomber à tout moment or, cela ne semblait pas affecter l'enthousiasme des gamins. Gold les observa pendant un petit moment, se demandant si oui ou non il allait les aider avec sa magie néanmoins, le sorcier finit par décider que non, les gosses avaient l'air de bien rire, ils n'avaient sûrement pas besoin de l'aide d'un vieux sorcier fatigué. Au lieu de ça, le terrible dark One alla s’asseoir sur un banc un peu plus loin.

Le fait que ce banc soit déjà occupé, ne dérangeait pas outre mesure le dealmaker, en fait, cela l'importait peut. Toutefois, l'homme jeta quand même un œil sur la jeune femme, se demandant s'il ne l'avait pas déjà rencontré quelque part. Oh, c'était bien possible, le lutin en avait rencontré tant de monde dans la forêt enchantée, au fil des siècles, tant de visages, il ne pouvait pas tous les retenir. Quel genre de deal avait-il conclu avec cette jeune femme ? Le petit homme ne s'en rappellerait sûrement jamais, ce qui n'était pas une mauvaise chose au fond. Ne voulant pas la mettre mal à l'aise à cause de son regard, Gold le détourna, plongeant ses yeux dans le reste du parc, regardant sans réellement les voire les gens, la neige, les arbres. Lentement, Rumple replongea dans sa rêverie, songeant à son fils, à Belle, songeant au bonheur qu'il avait ressenti lorsqu'il était revenu victorieux de Neverland. Ce fut d'autres temps, des temps éphémères ...


Dernière édition par Mister Gold le Sam 25 Oct - 1:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: [LIBRE] Je ne suis pas une si horrible personne    Mar 30 Sep - 23:56





















 ❝ Je ne suis pas une si horrible personne❞
Ft Libre ~




Je regardais les enfants jouer dans la neige, pensant à cet enfant que j'aurais du avoir avec Arthur, je me demandais ce que j'avais bien pu faire dans une vie antérieure pour mériter tant de malheur dans celle-ci... Si ma pauvre mère me voyait, je n'avais plus rien de la princesse que j'avais été et tous ses enseignements pour que je devienne la reine qu'elle rêvait que je devienne n'avaient servi à rien. Voila comment un destin qu'on pensait prometteur tourne au désastre juste pour une erreur faite une fois.

Etant toujours complètement plongée dans mes pensées, je ne remarquais pas tout de suite que quelqu'un s'était assis à côté de moi, en même temps il n'y avait plus beaucoup de monde qui me parlait, ou alors c'était pour me juger... Que voulez-vous, tout le monde n'est pas comme Snow et Charming, on n'a pas tous cette chance là.

Quand finalement je sortis de ma bulle pour malheureusement revenir dans le monde réel, je vis que c'était monsieur Gold à côté de moi, lui aussi avait fait de mauvais choix dans sa vie qui l'a fait devenir une des personnes les plus détesté de la ville. Il essayait de faire amende honorable maintenant et je ne pouvais que l'admirer pour ça, d'après les rumeurs, il avait fait beaucoup de chose pour le bien de tous ces derniers mois.

« Oh Bonjour Monsieur Gold. »

Après tout quitte à être là, autant que je fasse la conversation... Au moins ça me passera le temps et me fera penser à autre chose au moins une petite heure. Comme il est difficile de laisser le passé au passé et d'aller de l'avant sans se soucier de celui-ci... Finalement c'était plus simple quand je n'étais qu'Evaleen, gérante de mon petit restaurant, dans une petite ville paumée et où tous les habitants de la ville se connaissent sans se connaître... J'avais oublié mon passé et mon histoire, je ne savais pas que j'étais une salope adultère qui a trompé son mari avec son meilleur ami, qui a profité d'une vieille promesse pour abuser de la situation....



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Petit Troll court sur pattes

avatar
I am
∂ Arrivé(e) a Storybrooke le : 29/07/2014
∂ Des pommes, j'en ai envoyé : 31
∂ Je ressemble à : Robert Carlyle
∂ My fairy tale : La Belle et la Bête
∂ Mon personnage de conte de fée c'est : All magic comes with a price
∂ True love :
∂ Localisation : Sur une chaise


My Fairy Tale
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Inventaire Magique :
Je suis : Présent(e)

MessageSujet: Re: [LIBRE] Je ne suis pas une si horrible personne    Sam 25 Oct - 1:53

La jeune femme semblait vouloir communiquer, ce qui n'était guère habituel de la part des habitants de Storybrooke. Le Petit homme hésita, une partie de lui désirait continuer à se complaire dans sa solitude et, sa tristesse, une autre partie de lui préférait au contraire se changer les idées. Peut-être que la jeune femme désirait la même chose, penser à autre chose que des souvenirs douloureux. Finalement, suite à une réflexion que ne lui prit que quelques secondes, le magicien fit un léger sourire et répondit :

« Bonjour Miss Warden, vous profiter vous aussi de ce temps magnifique ? J'aime la neige vous savez, chaque flocon est différent, comme autant de représentation de la magie … »

La magie, celle-ci avait apporter tant de pouvoir, de contrôle sur sa vie ainsi que sur sa destinée, la magie lui avait apporté une réputation de grand sorcier, la magie lui avait presque apporté le bonheur mais, tout cela c'était horriblement retourner contre lui. Être l'esclave de Zelena avait été tout simplement la pire expérience de sa vie, même en tant que simple fileur de laine, le petit homme n'avait vécu autant d’humiliation, aussi peu de contrôles sur soi, il n'en avait pas eu du tout avec la sorcière de toute manière. Parfois, le petit homme ne pouvait s'empêcher de frissonner en songeant au fait que Belle possédait son poignard, ayant rendu le vrai lorsqu'elle eut le dos tourner mais, n'était ce pas-là le prix à payer pour être heureux avec son amour vrai ?

Peut-être oui, quoi qu'l en soit toutes ces pensées reprenait trop de place dans sa tête, c'était dur, avec la mort de son fils en prime, Gold avait parfois la sensation qu'il allait exploser ou alors, juste s'éteindre, comme ça sans prévenir, telle une petite flamme. Or, ce n'était pas le moment de se laisser envahir par de telles pensées, surtout lorsqu'il se rendit compte, qu'il venait d'être étrangement silencieux, les yeux perdu dans le vague, incroyablement douloureux. Le prêteur sur gages se reprit, ne voulant pas craquer devant la jeune femme, qu'il ne connaissait que de vu (du moins, en avait-il l'impression cependant, sa mémoire avait tendance à lui jouer des tours ces temps ci). Reportant de ce fait son attention sur elle, il demanda d'une voix douce :

« Je suis désoler mais, vous me rappeler quelqu'un, qui étiez vous dans notre ancien monde ? »

Certainement pas une paysanne, il ne savait pourquoi mais, le dealmaker avait la sensation que cela ne collait pas au visage de la femme assise à ses côtés. Plutôt une femme appartenant à la noblesse, c'était plus vraisemblable, les nobles ayant été de toute manière, ses clients les plus fréquents (peut être dû au fait que les gens de la populace, avaient bien trop peur pour s'approcher de son château ou trop de bon sens). Plus loin, les enfants semblaient avoir fini leur bonhomme de neige, plus ou moins, ayant décidé d'un jeu bien plus amusant en réalité. Une bataille de boules de neige c'était toujours mieux, surtout lorsque le défi consistait à viser des adultes (après tout, quoi de plus hilarant que de voir une boule de neige s'écraser sur le visage sérieux d'une grande personne ?).

Rumple devait en tout cas reconnaître, que les enfants avaient un certain courage, plus que leurs parents cela dit, la boule ne l'atteignit pas, s'écrasant plutôt entre eux deux. Cette soudaine intrusion le fit légèrement sursauter, le fit également sourire plus franchement, son regard se tournant vers la bande de gamins qui devaient se demander s'il allait jeter un sort ou non. Il le fit, bien entendu, rien de méchant heureusement, se contentant de refaire la boule et la renvoyer, tout cela sans même la toucher. Ladite boule atterrit au milieu des enfants, qui furent à la fois stupéfiaient et, amuser ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [LIBRE] Je ne suis pas une si horrible personne    

Revenir en haut Aller en bas
 

[LIBRE] Je ne suis pas une si horrible personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur..."
» Je suis libre comme l'air
» L'amoureuse des armes (libre)
» Je suis là, me voilà, c'est petit et c'est trop drôle tout à la fois [LIBRE]
» Je suis nue bordel! - LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Do you believe in magic ? :: Storybrooke and cie :: Les alentours :: Le parc
-