Partagez | 
 

 The literary saga : "Once Upon A Time"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

AdminPNJ

avatar
I am
∂ Arrivé(e) a Storybrooke le : 13/06/2014
∂ Des pommes, j'en ai envoyé : 149


My Fairy Tale
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Inventaire Magique :
Je suis :

MessageSujet: The literary saga : "Once Upon A Time"    Sam 12 Juil - 21:12

Explication sur les livres
"Once upon a time"

 

Sur "Do you believe in magic ?", il s'agit d'une longue série de livres : "Once upon a time". Cette série de livre raconte les aventures d'Emilia Duke, la fille de Blanche-Neige et de Charmant qui doit sauver les habitants d'une petite ville dans le Maine car ce sont tous des personnages de contes, piégés dans notre monde à cause d'une malédiction que la méchante reine a lancé des années plus tôt.

Cela ne vous rappelle pas une autre histoire ? On appelle ça une mise en abîme, c'est-à-dire que l'on incruste dans une même œuvre une œuvre similaire. Le livre qu'a reçu Henry par son amie raconte les aventures vécues et non encore vécues par Emma et les habitants de Storybrooke. Ces romans arrivent pile au moment où tous les personnages de Contes perdent à nouveau leurs véritables souvenirs !



Carte d'identité de "Once upon a time" (les livres) :

Auteur : E. Marwin
Année de parution : 1988.
Nombre de tome : on compte actuellement 12 tomes.
Rééditions en volume contenant 3 tomes chacun : 4 volumes
Année de sortie du dernier tome : 2000
Année de la dernière réédition : 2014

On ne sait pas qui est ce E. Marvin. On sait juste qu'il est d'origine anglais et que E. Marvin est un pseudonyme. La vie de l'auteur est assez secrète, voir fort cachée. Un voile de mystère entoure l'écrivain sur son identité.

 

  ©codage by Sybline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://do-you-believe-magic.forumgratuit.be

AdminPNJ

avatar
I am
∂ Arrivé(e) a Storybrooke le : 13/06/2014
∂ Des pommes, j'en ai envoyé : 149


My Fairy Tale
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Inventaire Magique :
Je suis :

MessageSujet: Re: The literary saga : "Once Upon A Time"    Sam 12 Juil - 21:15

Volume 1 : partie 1


Tome 1 :

 
Résumé des chapitres du volume 1 (celui de Henry)



  • Chapitre 1 :

« Il était une fois … une forêt enchantée où vivaient tous les personnages de contes. Nous les connaissons  bien… Ou du moins, nous le croyions.  Un jour, ils se retrouvèrent piégés dans un monde où les fins heureuses n’existaient plus. Notre monde ! Voici comment tout a commencé … »

Quelque part dans la Forêt Enchantée.

Chevauchant à travers la forêt sur son bel étalon blanc, élégamment vêtu, Charmant partait à la rencontre de Blanche-neige mais lorsqu’il la retrouva, en compagnie des sept nains, il la découvrit reposant dans un cercueil de verre. Le prince demanda d’ouvrir le couvercle afin de pouvoir lui dire adieu à sa manière et ce fut le baiser qu’il lui donna qui ramena la jeune fille à la vie. Suite à ces heureuses retrouvailles où les deux jeunes gens se promirent de toujours se retrouver, quoiqu’il advienne. On célébra alors quelques temps plus tard leur mariage mais ce jour si heureux fut troublé par l’arrivée non désirée de la reine Regina, la belle-mère de Blanche-Neige. Elle était venue offrir un cadeau selon elle mais Blanche-Neige n’en voulait pas.
- Vous l’aurez quand même ! insista Regina. Parce que le présent que je vous offre, c’est cet ultime jour, de bonheur et de fête !
Elle révéla par la suite qu’elle compte mettre en marche son œuvre, une malédiction que les priverait tous d’une fin heureuse. Avant de partir, elle jura de tout mettre en œuvre pour réduire à néant leur bonheur, quoiqu’il en coûte. Dans un dernier geste, Charmant cria après elle avant de lancer droit sur elle son épée mais Regina disparut dans un nuage noir.

Monde réel, Boston, 1996.

Un petit garçon, Charlie, était entrain de lire un livre de conte pendant que le bus arrivait dans la ville de Boston. Sur l’illustration d’une page, on pouvait voir Charmant prenant Blanche-Neige contre lui pour la rassurer, juste après le départ de la méchante reine. Une fois descendu du bus, il se prit un taxi. Pendant ce temps, une ravissante jeune femme, Emilia, avait rendez-vous dans un luxueux restaurant. En réalité, elle était en mission. Elle s’était faite passer pour une femme recherchant  l’amour via des petites annonces et avait piégé un homme marié qui trompait sa femme les annonces de rencontre que l'on pouvait retrouver dans les journaux et qui s’était enfui avec l’argent de celle-ci. Alors qu’il lui posait des questions sur elle sans se douter de quoi ce soit, elle lui dit que c’était son anniversaire et qu’elle était seule, sans famille. Quand ce fut au tour de Ryan de se présenter, Emilia dévoila le but de leur rencontre mais le jeune homme s’enfuit avant de se retrouver coincé dans sa voiture. Emilia avait bloqué l’un de ses pneus. Il lui était donc impossible de s’échapper à nouveau. Une fois l’homme remis aux autorités, la jeune femme rentra chez elle, elle sortit un petit gâteau de son carton, mit une bougie dessus et fit un vœu avant de souffler. Au même moment, quelqu’un sonna. En allant ouvrir, elle se trouva nez à nez avec le petit garçon qui lui révéla qu’il était son fils, celui qu’elle avait fait adopter dix ans plus tôt. Il lui raconta qu’il était venu la chercher pour rentrer à la maison, chez lui à Talesgrove dans le Maine. Bien qu’un peu méfiante, Emilia accepta de le ramener à  Talesgrove.

Au château de Blanche-Neige et Charmant.

Regardant l’extérieur par la fenêtre de la future nursery, Blanche-Neige, enceinte, s’inquiète de l’avenir de son enfant à venir. Cela fait plusieurs mois que Regina a prévu de détruire le bonheur de tout le monde et sa menace est bientôt sur le point de s’accomplir. Charmant tente de rassurer son épouse mais celle-ci a trop de questions en tête. Blanche-Neige souhaite voir Rumplestiltskin, plus connu sous le nom du Ténébreux mais Charmant refuse. Blanche-neige trouva pourtant les mots pour le convaincre : l’avenir de l’enfant était-il en sécurité ? Aucun des deux ne pouvaient le dire mais Rumplestiltskin, oui car il avait la réputation d’avoir le don de voyance.
- D'accord ! répondit le prince. Pour notre enfant !

Monde réel, de nos jours.

Alors qu’ils venaient à peine de quitter Boston, Charlie demanda de s’arrêter en route car il avait faim mais Emilia refusa, estimant qu’ils avaient une longue route à faire. N’aimant pas se faire appeler petit, Charlie lui révéla qu’il avait un nom. Pour changer de sujet, la jeune femme lui demanda ce qu’il avait entre ses mains mais l’enfant lui dit qu’elle n’était pas prête.
- Prête à quoi ? A entendre des histoires de contes de fée ? demanda-t-elle, un peu moqueuse.
- Ce ne sont pas des contes de fée, ce sont des histoires réelles ! Tout ce qui est écrit s’est réellement passé !
- C’est une évidence !
- Sers-toi de ton super pouvoir, tu verras si je mens !
Mais elle ne prit pas au sérieux, ce qui eut pour effet d’agacer le petit garçon. Pour lui, elle allait régler ses « problèmes » mais il ne lui dit pas plus et il se replongea dans son livre, juste au moment où Blanche-Neige et Charmant s’apprêtèrent à rendre une petite visite à Rumplestiltskin, enfermé dans un cachot ensorcelé sous le château du jeune couple. Le garde leur donna les dernières recommandations pour éviter d’être manipulés par le mage noir. Hélas, le ténébreux n’était pas dupe et les reconnut tout de suite. Il se sentit horriblement insulté par le fait qu’ils cherchaient à se cacher de lui. Charmant commença à parler pour lui expliquer la raison de leur présence mais le sorcier le savait déjà : la menace de la reine Regina.
- Dis-nous ce que tu sais ! ordonna Blanche-Neige sur le champ.
On pouvait sentir qu’elle était visiblement très inquiète mais pas seulement pour elle mais pour le petit être qui grandissait en elle. Rumplestiltskin les rassura car il avait la solution pour calmer leurs peurs mais en échange de quelque chose bien sûr : le nom de leur futur enfant. Charmant allait refuser mais Blanche-neige accepta le deal. Il leur révéla alors que le sort que s’apprête à lancer la reine les retiendra prisonniers tous dans un monde dépourvu de magie, privés de tout ce qui leur est cher et où le temps figé sera leur prison. Ce sera alors une victoire pour la reine.
- Terminé les fins heureuses ! répliqua le mage noir.
Blanche-Neige demanda ce qu’ils pouvaient faire face à ça mais hélas, la réponse du sorcier ne les aida pas à part qu’il leur révéla que seul leur enfant à naître pouvait les sauver mais uniquement dans plusieurs années, dans Vingt-huit ans plus exactement et selon lui, elle retrouvera ses parents mais il y aura une bataille finale entre le Bien et le Mal. Charmant fut agacé par le raisonnement illogique de Rumplestiltskin et commença à partir en emmenant sa femme avec lui mais le mage leur rappela leur deal. Blanche-neige révéla alors le nom de son enfant : Emilia ! Le couple repartit alors que le fou répéta plusieurs fois le nom.




  • Chapitre 2 :


Alors que la route avait été longue, Emilia, accompagnée donc de son fils, était enfin arrivée à Talesbrooke. Cependant, Charlie refusa de lui révéla le nom de sa rue hormis le numéro, ce qui eut pour effet d’énerver sa mère biologique qui arrêta la voiture net et en sortit. A peine eut-elle fermé la portière qu’un léger jet électrique apparut quelques secondes. Cependant, elle ne le remarqua pas. Ce qu’elle remarqua, par contre, ce fut de voir que l’horloge située en haut d’un bâtiment au carrefour n’indiquait que 8H15 du soir. Charlie lui avoua qu’il n’a jamais vu l’aiguille de cette horloge car à Talesbrooke, le temps était figé à cause du sort lancé par la méchante reine sur les personnages de contes. Ces derniers sont depuis des années coincés dans le temps et dans cette ville. Évidemment, Emilia eut du mal de croire à cette histoire.
- C’est la vérité ! continua de dire le gamin.
- Mais ils ne peuvent pas essayer de s’enfuir ?
- S’ils essaient, il leur arrive un grand malheur !
Tout à coup, ils rencontrèrent le Dr Hooper. Celui-ci, le voyant avec une inconnue, demanda si tout allait mais Charlie le rassura en lui disant qu’il s’agissait de sa mère tandis qu’Emilia raconta qu’elle le raccompagnait chez lui. Elle en profita pour demander son chemin et apprit par « Harry » que la mère adoptive de Charlie n’était rien d’autre que le maire de la ville. Le Dr Hooper lui demanda ce qui s’était passé pour qu’il puisse rater leur rendez-vous dans la journée et le petit garçon lui mentit en disant qu’il avait oublié de le prévenir d’une sortie scolaire mais il ne réussit pas à le duper. La jeune femme insista sur le fait qu’elle devait le ramener et le psychanalyste les salua avant de retourner faire sa balade.
- Je ne suis pas cinglé ! répliqua Charlie.
- J’ai pas dit ça ! se défendit Emilia. C’est juste qu’il a l’air sympa et qu’il veut juste t’aider !
- C’est pas moi qui ait besoin d’aide mais lui ! Il ne se rend pas compte qu’il …
- Qu’il sort d’un conte de fée !
- Non ! Aucun ne s’en rappelle et ils ont tous oublié qui ils étaient !
Mais la jeune femme ne crut pas à nouveau. Ils reprirent la route donc la route


Monde des Contes, 28 ans plus tôt.

Charmant veut se battre contre la méchante reine mais Jimminy Cricket le lui déconseilla, suggérant que lorsque l’on écoute ses mauvais démons, on n’accomplit jamais rien de bien. Il n’avait pas tout à fait tort d’ailleurs. Le but du prince était de tuer la reine avant qu’elle ne lance sa malédiction mais est-ce que Rumplestiltskin était-il fiable ?  Tout le monde ne parlait plus que de cette malédiction, y compris les animaux dans la forêt, ce qui inquiéta toujours plus Blanche-neige. Celle-ci commença à perdre tout espoir mais Charmant garda justement espoir concernant l’avenir de leur enfant. Heureusement, la fée bleue, chef de toutes les fées, arriva avec une bonne nouvelle. Ils avaient trouvé un arbre dans lequel ils pourraient créer un passage entre leur monde et un autre, ce qui les sauverait de la malédiction de la reine mais il y avait un prix : seule une personne ne pourrait être protégée une fois à l’intérieur. Il fut


Talesbrooke.

Le duo arriva enfin devant la maison du maire. Charlie ne voulait pas y retourner car sa mère était justement la méchante reine en plus du fait qu’il était persuadé qu’elle ne l’aimait pas, qu’elle faisait juste semblant avec lui. Celle-ci sortit immédiatement alors qu’ils étaient presque arrivés devant la porte d’entrée. Visiblement, la mère adoptive de Charlie, Gina, était réellement morte d’inquiétude de ne pas avoir eu de nouvelles de son fils. Un homme l’accompagnait. C’était le Shérif Hunter. Gina, toujours inquiète, demanda ce qui s’était passé mais le petit garçon, très en colère contre cette dernière, lâcha qu’il venait de retrouver sa vraie mère, ce qui choqua Gina. L’enfant s’étant précipité vers l’intérieur, Hunter décida d’aller le voir, laissant ainsi les deux femmes entre elles. Gina se présenta donc avant d’inviter Emilia à entrer chez elle et à boire un verre. Elles discutèrent de ce qui venait de se passer. Gina raconta comment elle avait adopté Charlie, ainsi que les informations concernant son dossier disant que sa mère biologique ne voulait aucun contact. Elle s’assura aussi si Emilia comptait lui régler des problèmes, ce qui ne semblait pas être la volonté de la jolie blonde. La conversation tourna autour de Charlie, du fait que Gina ait du concilier son rôle de maire et celui de mère célibataire. Tout paraissait finir bien, malgré le fait que Gina apprit que Charlie la prenait pour la méchante reine et son psy pour Jimminy Cricket, quand Emilia reprit la route mais alors qu’elle allait quitter les frontières de la ville lorsqu’elle s’aperçut que le gamin avait oublié son livre sur le siège côté passager. Sur la route, elle eut le temps de freiner à peine quand elle vit un loup en plein milieu du chemin et percuta le panneau « Welcome to Talesbrooke ».


Monde des Contes .

Geppeto et Pinocchio étaient occupés à créer l’armoire qui devait abriter, en principe, Blanche-neige, alors enceinte. Ils ne pouvaient pas deviner que la méchante reine avait décidé de lancer sa malédiction ce soir-là. Et que la fille de Blanche-Neige avait également choisi le moment pour naitre.


Talesbrooke

Emilia se réveilla subitement et remarqua rapidement qu’elle se trouvait dans une cellule d’un poste de police. Elle fit la connaissance de Marco, un vieil homme qui, à sa grande surprise, était au courant qu’elle était la mère biologique du jeune Charlie. Apparemment, Talesbrooke était une petite ville où tout se savait très vite. Un peu trop au goût de la jeune femme qui commença à avoir une petite migraine à la tête. Elle demanda à Hunter ce qu’elle faisait là. Il lui répondit que les cocktails de Gina étaient souvent traitres mais Emilia insista sur le fait qu’elle n’était pas saoule et qu’elle avait vu un loup en plein milieu de la route quand tout à coup, Gina arriva, affolée car Charlie s’était à nouveau enfui. Le maire de la ville s’étonna de voir encore la mère biologique de son fils là. Emilia se proposa de l’aider à retrouver le jeune garçon, répliquant que retrouver les gens était son boulot ! En fouillant dans les affaires de Charlie, ils trouvèrent que le petit garçon s’était renseigné sur la façon de retrouver sa mère biologique mais par un processus dont Emilia avait le secret, les trois adultes découvrirent qu’il s’était servi de la carte en banque de son institutrice, Maria White ! C’est donc ensemble qu’Emilia et Gina allèrent voir la maitresse d’école de Charlie. Elles profitèrent donc de l’heure de pause pour lui parler. Cependant, Gina fut assez directe avec Maria en voulant avoir des explications sur un ton froid, ce qui troubla un peu la jeune femme qui pensait l’enfant malade.  Elle remarqua enfin Emilia.
- Euh excusez-moi, qui êtes-vous ? demanda Maria.
- Euh je suis …
- La femme qui l’a mis au monde et l’a abandonné !
Maria posa son sac sur son bureau et vit qu’il lui manquait une carte de crédit. Charlie le lui avait pris à son insu. Maria regretta amèrement de lui avoir offert ce livre de conte, ce qui énerva Gina qui eut marre d’entendre parler d’un livre dont elle n’avait jamais eu connaissance. Maria avait tenu à l’offrir à Charlie pour l’aider car c’est un garçon intelligent et très créatif mais aussi très solitaire. Il n’avait pour ainsi dire aucun ami ! Dans un geste de colère, Gina fit tomber un objet en passant près d’un banc d’un élève. Emilia l’aida à tout ramasser et lui demanda par la même occasion en quoi ce livre pouvait aider Charlie. Selon Maria, les Contes nous redonnaient de l’espoir et c’était ce qu’elle voulait donner à Charlie. Avant de partir, l’institutrice révéla à Emilia que le jeune garçon devait être à son château situé au bord de la plage.


Monde des Contes.

Alors que la malédiction de la méchante reine venait d’être lancée, Blanche-Neige s’apprêtait à donner naissance à sa fille. L’accouchement fut difficilement, tout comme les adieux entre les parents à leur enfant nouveau-né et c’est avec une profonde tristesse que la princesse laissa son mari mettre leur fille en lieu sur avant l’arrivée du Sort noir, ainsi que l’arrivée certainement imminente de sa méchante belle-mère. En effet, alors qu’il se rendait vers la chambre de sa fille où l’attendait l’armoire magique, Charmant fut attaqué par les soldats de Regina. Il réussit tout de même à s’en débarrasser et arriva dans la nurserie où il déposa délicatement sa fille dans l’armoire, lui promettant qu’ils se retrouveront tous les trois et ferma la porte du meuble. Malheureusement, d’autres hommes de la méchante reine entrèrent dans la chambre et dans un combat contre eux, Charmant fut mortellement blessé. Il eut tout juste le temps de voir que sa fille n’était plus dans l’armoire quand l’un des soldats l’ouvrit et sombra dans le coma.




  • Chapitre 3 :




Talesbrooke


Emilia finit enfin par trouver Charlie, exactement là où le lui avait indiqué l’institutrice. Elle lui rendit son livre mais le gamin semblait déçu. Il se remit cependant à lui parler du destin de la jeune femme qui n’y croyait absolument pas à tout ça. Charlie n’était pas idiot. Il savait pourquoi elle le repoussait. Elle s’en voulait de l’avoir abandonné mais il avait compris pourquoi c’était justement grâce à ce livre de conte qu’il avait compris : comme Blanche-Neige et Charmant, elle avait voulu lui donner une meilleure chance ; d’avoir une meilleure vie qu’elle n’aurait pas pu lui offrir. Les larmes aux yeux qu’elle tenta de retenir, Emilia prit la parole :
- Écoute, je ne suis pas un personnage de conte mais une vraie personne mais tu as raison sur un point : oui je voulais que tu aies de meilleures chances ! Et tu ne les auras pas en étant avec moi ! Maintenant, on y va !
Charlie ne voulait pas rentrer et il la supplia de rester une semaine pour lui prouver qu’il avait raison. Il ne voulait pas rentrer chez sa mère car selon, ça craignait, elle se fichait pas mal de lui mais Emilia lui révéla son passé, que ses parents l’avaient déposée sur le bord de la route et qu’elle n’a fait que connaitre les familles d’accueils. L’une d’elles l’a rejetée quand ils sont leur propre enfant alors qu’elle n’avait que trois ans. Mais Charlie insista que les parents de la jeune femme ne l’avaient pas abandonné, reparlant de l’armoire magique mais elle ne crut pas et le ramena chez lui.


Monde des Contes.

Blanche-Neige se déplaçait tant bien que mal dans les couloirs du palais et lorsqu’elle arriva à la nurserie, elle découvrit son mari gisant sur le sol, inconscient et grièvement blessé. Elle tenta de le réveiller par tous les moyens mais en vain. Ce fut à ce moment-là que surgit Regina. La reine savoura sa vengeance en voyant sa belle-fille malheureuse mais ce n’était que le début de sa fin heureuse à elle. Deux soldats arrivèrent, avec de très mauvaises nouvelles : il n’y avait aucune trace de l’enfant du couple alors qu’il était censé être dans l’armoire, ce qui ne plut guère à la maléfique reine mais cela rassura Blanche-Neige, heureuse de savoir sa fille saine et sauve.
- C’est vous qui perdrez à la fin ! Maintenant, j’en suis sûre ! le Bien l’emporte toujours !
Tout à coup, la malédiction lancée par la reine s’abattit sur eux. Inquiète, la princesse demanda où sa belle-mère les emmenait tandis que la chambre fut détruite et que Regina ria de sa victoire.
- Dans un endroit horrible ! Merveilleusement horrible ! Un monde où comment je choisirai où et comment tout finirait bien !


Talesbrooke.

Emilia venait de ramener Charlie lorsque la porte d’entrée s’ouvrit, Gina attendant que le jeune garçon ne rentre mais avant de fermer la porte, Gina vint remercier la jolie blonde pour lui avoir ramené son fils. La jeune femme avait juste fait ce qu’il fallait selon elle. Gina fit remarquer qu’entre Emilia et Charlie, cela avait l’air d’être le coup de foudre.
- Vous savez ce qui est hallucinant ? répliqua Emilia. Hier, c’était mon anniversaire et lorsque j’ai soufflé sur la bougie sur le gâteau, le petit gâteau que je m’étais achetée, je suis allée jusqu’à faire un vœu. Celui de ne pas être seule le jour de mon anniversaire ! Et c’est là que Charlie a débarqué !
Mais Gina décida d’être bien claire avec la mère biologique de son fils. Elle ne veut pas que la jeune femme revienne dans la vie du petit garçon car dix ans plus tôt, elle avait fait le choix de l’abandonner et pendant dix ans, la brune ténébreuse était celle qui avait veillé sur l’enfant pendant que, en fait, elle ne savait même pas ce que faisait Emilia pendant toute cette décennie. La fin ressembla plus à une menace qu’à une simple mise en garde. Ce dont Emilia n’apprécia pas beaucoup. Alors Gina commençait à rentrer chez elle, la jeune blonde lui demanda si elle aimait Charlie.
- Je vous demande pardon ? fit Gina.
- Votre fils, Charlie, vous l’aimez ?
- Évidemment que je l’aime ! dit-elle avant de fermer la porte derrière elle une fois à l’intérieur de la maison.
Mais cette réponse ne semblait pas rassurer Emilia. A l’intérieur, Charlie était couché sur son lit, dos à sa mère adoptive qui lui avait repris le livre. Cependant, Gina parut inquiète au sujet de ce livre pour enfants. Pendant ce temps, à l’hôpital, Maria rend visite aux malades en tant que bénévolat et parmi l’un d’eux se trouva Charmant. Celui-ci était dans le coma et sur son bracelet était marqué « John Doe ». Au même moment, Charlie était à la fenêtre de sa chambre, en train de regarder la ville endormie mais plus précisément l’horloge au-dessus de la bibliothèque. Quant à Emilia, elle alla se prendre une chambre à l’Auberge « Mére-grand ». Alors qu’elle disait son nom pour les besoins du registre de Granny, un homme attira son attention. Il s’agissait de Mr Price, le propriétaire de la ville.
- Emma ! Quel joli prénom ! dit-il.
- Merci !
Si vous le regardez bien, vous vous remarquerez qu’il ressemble à quelqu’un car dans le monde des Contes, son apparence est bien différente et plus laide que dans notre monde. Tandis qu’Emilia reçut la clé de sa chambre, l’horloge de Talesbrooke se remit à marcher sous le regard amusé du jeune Charlie. L’aventure ne faisait que commencer !

 

  ©codage by Sybline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://do-you-believe-magic.forumgratuit.be
 

The literary saga : "Once Upon A Time"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Saga de chez Studio tomahawk
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Fan club d'excel saga

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Do you believe in magic ? :: Once upon a time :: The rules of Storybrooke :: Annexes
-